Village Fantôme

by Sergio Ouellet

supported by
/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      $10 CAD  or more

     

  • Compact Disc (CD) + Digital Album

    Album physique + Album numérique 20$

    Includes unlimited streaming of Village Fantôme via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 7 days

      $20 CAD or more 

     

1.
C’est pas l’idéal J’le sais on est pas pareil Toi t’es cérébral Pi moi chu tête en l’air Mais quand on s’touche ça fait des flammèches J’le sais c’est brutal De perdre la bataille D’aller aux funérailles De notre propre histoire Malgré ça je r’ commenc’rais encore MÊME SI ON VOUDRAIT FAIRE AUTREMENT MÊME SI Y’A DES ÉCLAIRS QUAND ON EST AMANTS ON VOUDRAIT QUE ÇA DURE MAIS ON N’EST JUSTE PAS D’LA MÊME NATURE J’veux pas que tu brailles Même si la fin approche Y’a pas de miracle Qui peut boucher la faille Qui sépare nos vies chacune d’leur bord J’veux pas qu’tu t’en ailles Même si c’est pu pareil Reste donc pour à soir Comme si de rien n’était On va juste laisser parler nos corps MÊME SI ON VOUDRAIT FAIRE AUTREMENT MÊME SI Y’A DES ÉCLAIRS QUAND ON EST AMANTS ON VOUDRAIT QUE ÇA DURE MAIS ON N’EST JUSTE PAS D’LA MÊME NATURE Ça fait tellement mal J’me saoule à tous les soirs Au fond d’la bouteille J’arrive même à te voir Tes yeux d’ange me hantent de tous les bords
2.
Mes démons 05:20
Su’l bord d’la 132 Le St-Laurent inonde mes yeux J’ai l’cœur à marée basse Mon âme dans une impasse Assis su’l banc d’neige J’arrache des bouts d’ma vie Les glaces les emmènent au large Comme la plupart de mes rêvent MES DÉMONS S’ENVOLENT À L’AURORE ILS ME LAISSENT SEUL À MES REMORDS J’ai commencé par la hache Fini l’histoire à grand coup d’scie La coupe à blanc c’est vrai qu’ça marche Quand tu veux tuer les souv’nirs Pour replanter l’av’nir Faut déraciner le pire J’ai dessouché mes déboires Fait les labours, planté l’espoir MES DÉMONS S’ENVOLENT ILS ME LAISSENT SEUL À MES REMORDS J’ai l’vertige, en chute libre, le large m’enivre, j’me sens trop p’tit … Devant tant d’espace MES DÉMONS S’ENVOLENT ILS ME LAISSENT SEUL À MES REMORDS MES DÉMONS S’ENVOLENT ILS ME LAISSENT SEUL …
3.
Il n’y a plus âme qui vive À part le silence et le vide Il est délabré, l’amour en ruine, la peine en prime Mon cœur est un village fantôme Il est condamné à l’abandon À part quelques amours vagabonds Mais l’une d’elles y a planté son poignard, y’a une trace encore Mon cœur est un village fantôme COMME UN CHIEN ERRANT QUI CHERCHE UNE CARESSE CHU PAS TROP R’GARDANT SUR LA MAITRESSE J’ai cru au Nouveau Monde de ses promesses Elle était ma conquête de l’ouest Comme une terre promise, sa bouche, sa peau, ses seins, ses fesses Il n’en reste que des images fantômes COMME UN CHIEN ERRANT QUI CHERCHE UNE CARESSE CHU PAS TROP R’GARDANT SUR LA MAITRESSE Les points d’sutures tiennent bon j’ose croire Son coup d’poignard J’le sens encore Est-ce que le cœur ça s’répare ? COMME UN CHIEN ERRANT QUI CHERCHE UNE CARESSE CHU PAS TROP R’GARDANT SUR LA MAITRESSE NON NON NON COMME UN CHIEN ERRANT QUI CHERCHE UNE CARESSE CHU PAS TROP R’GARDANT SUR LA MAITRESSE
4.
Les oies 03:05
Tout près de toi J’reste assis là, à espérer Une autre saison Et voir le retour des oies Ton corps a froid C’est un champ de bataille Dévasté par les bombes De la maladie, qui plante son drapeau plus loin à chaque fois Le son de ta voix Ne peut que murmurer La même chanson Que tu fredonnes pour faire fuir, l’ennemi chaque soir Quand je te vois Dans ce combat, comme un vieux guerrier Vaincu pour de bon Mon cœur déchire, mes yeux se noient DIS-MOI COMMENT FONT LES OIES POUR NE PAS SE PERDRE COMME MOI ET AU PRINTEMPS J’IRAI JUSQU’À L’ÎLE D’ORLÉANS ME FAIRE À L’IDÉE QUE TU N’ES PLUS LÀ Qui sait à quel moment Ou de quel côté Soufflera le vent Qui peut vraiment prédire … quand il t’emportera Il me reste peu de temps Je veux te parler De c’que j’ai en d’dans Je n’ai jamais osé te l’dire … Je t’aime voilà DIS-MOI COMMENT FONT LES OIES POUR NE PAS SE PERDRE COMME MOI ET AU PRINTEMPS J’IRAI JUSQU’À L’ÎLE D’ORLÉANS ME FAIRE À L’IDÉE QUE TU N’ES PLUS LÀ TU N’ES PLUS LÀ QUE TU N’ES PLUS LÀ TU N’ES PLUS LÀ
5.
Salut mon gars Je l’vois ben qu’ t’ en a pesant sur le dos Je l’sais pas trop pourquoi La vie parfois fait pas d’cadeau Une fois dans l’entonnoir Y’a pas d’sortie d’secours C’est c’que tu t’dis toué jours Ça l’air si beau l’amour Quand on signe le contrat On le lit pas toujours Reste pas collé là Y’AURA D’AUTRES MATINS D’AUTRES ROUTES D’AUTRES CHEMINS OUI ON IRA PLUS LOIN TOUJOURS PLUS LOIN T’avais pourtant promis De dissiper les ténèbres Changer de bord en bord Mais la faucheuse te suit Elle se bat contre le peu d’soleil Qui reste dans ton corps Une fois dans l’entonnoir Y’a pas d’sortie d’secours C’est c’que tu t’dis toué jours Reste pas collé là Y’AURA D’AUTRES MATINS D’AUTRES ROUTES D’AUTRES CHEMINS OUI ON IRA PLUS LOIN Une fois dans l’entonnoir Y’a pas d’sortie d’secours C’est c’que tu t’dis toué jours Mais on ira plus loin … oui toujours plus loin … encore plus loin
6.
Ça fait trop longtemps que j’dis jamais un mot de trop Comme un chien savant je donne la patte … je fais le beau Si je pars à rire dès fois pour un rien J’vais enfin te l’dire c’est qu’té vraiment con … un vrai crétin Ça fait trop longtemps que j’ai pas décidé de rien faire Qu’j’ai perdu mon temps jusqu’à oublier qu’tu pognerais les nerfs Si pour une fois t’attends après moé C’est just’ le retour du balancier Just’à patienter NICE GUY’S NEVER WIN, NICE GUY’S NEVER WIN NICE GUY’S NEVER WIN NEVER WIN Ça fait trop longtemps que j’ai pas décidé de mon sort Je l’ai trop souvent laissé entre les mains du moindre effort Si j’veux pas encore être dans l’même décor D’icitte une couple d’années faut que j’bouge mes transports Avant d’être mort NICE GUY’S NEVER WIN, NICE GUY’S NEVER WIN NICE GUY’S NEVER WIN NEVER WIN Ça fait trop longtemps que j’ai pas conjugué le présent Je corrige le passé, je m’accorde le futur trop souvent Mais c’est l’imparfait que le temps a mis en dedans NICE GUY’S NEVER WIN, NICE GUY’S NEVER WIN NICE GUY’S NEVER WIN NICE GUY’S NEVER WIN, NICE GUY’S NEVER WIN NICE GUY’S NEVER WIN NEVER WIN
7.
Je suis un poète-cowboy Sans cheval sans chapeau C’que j’ai c’est ma guitare Le reste c’tait à Marie-Jo Je suis un poète-cowboy Sans attache, sans lasso C’que j’ai c’est mes idées noires Le désert de tes mots MON CŒUR EST SANS ADRESSE IL FUIT DANS LE FAR WEST DANS CETTE RUÉE VERS L’OR, JE CHERCHE L’AMOUR ENCORE Je suis un poète-cowboy Mon cœur noir, un corbeau C’que j’ai c’est mes déboires Ok le reste j’te l’laisse Marie-Jo Je suis un poète-cowboy Un coyote solitaire Dans la plaine de ma peine L’amour mord la poussière MON CŒUR EST SANS ADRESSE IL FUIT DANS LE FAR WEST DANS CETTE RUÉE VERS L’OR, JE CHERCHE L’AMOUR ENCORE Si je suis dev’nu hors-la-loi C’est à Marie-Jo que je le dois Elle croyait m’avoir tout pris, mais depuis Je suis libre comme l’air MON CŒUR EST SANS ADRESSE IL FUIT DANS LE FAR WEST DANS CETTE RUÉE VERS L’OR MON CŒUR EST SANS ADRESSE IL FUIT DANS LE FAR WEST DANS CETTE RUÉE VERS L’OR, JE CHERCHE L’AMOUR ENCORE
8.
Y’a une rumeur qui flotte dans l’air Que tu r’pars au printemps Il’m reste pu rien qu’une chose à faire Essayé d’arrêter le temps Toué jour j’me pette la fasse Étourdi tout paraît plus lent J’essaie de r’tarder ton départ mais d’pas laisser de traces Que tu crois tout à coup Que pour moi l’printemps c’est la saison des amours Les stores sont à peine entrouverts Dehors c’est l’mois des morts J’veux pas laisser entrer la lumière Les lend’mains d’veille fessent toujours aussi fort Quand ton corps est pas là J’ai l’nez planté dans les draps Qu’j’ai pas changé au moins depuis 2 mois L’odeur c’est tout c’qui m’reste À part le message dans l’miroir au rouge à lèvres BEN OUI DEPUIS QU’T’ES PLUS LÀ J’AI LE MOTTON QUI PASSE PAS J’AI POURTANT ESSAYÉ TOUTES LES MÉDECINES DE GARS Même en plein jour j’vois ton fantôme J’t’hallucine à chaque coin de rue Aujourd’hui je t’ai vu de dos Hier j’arrêtais pas de t’dire salut J’ai cherché ton sosie J’ai un très beau tableau de chasse J’pensais tuer l’automne de mon ennui Mais tout c’qui m’ reste à place Les traces du gibier braconné dans mon lit BEN OUI DEPUIS QU’T’ES PLUS LÀ J’AI LE MOTTON QUI PASSE PAS J’AI POURTANT ESSAYÉ TOUTES LES MÉDECINES DE GARS Et si jamais tu r’passes dans l’coin Dans mes tiroirs y’a d’la place Ta brosse à dents est dans salle de bain J’bois pu la s’maine pas une seule goutte sans farce Ça sent pu l’pot j’te jure J’ai guéri mes blessures J’laisse tomber pour de bon ma carapace J’t’aime y’a juste ça qu’y’est sûr Quand j’te tiens la main même le quotidien rêvasse Même le quotidien rêvasse ……..Le quotidien rêvasse BEN OUI DEPUIS QU’T’ES PLUS LÀ J’AI LE MOTTON QUI PASSE PAS J’AI POURTANT ESSAYÉ TOUTES LES MÉDECINES DE GARS BEN OUI DEPUIS QU’T’ES PLUS LÀ J’AI LE MOTTON QUI PASSE PAS J’AI POURTANT ESSAYÉ TOUTES LES MÉDECINES DE GARS
9.
Quand j’feel pas, quand chu triste J’prends mon char pi J’me défile J’mets le volume à dix Je suis l’ombre de ton ombre Brel referme le cercueil Sur l’amour qui porte ton nom J’AI ROULÉ AU NORD DE RIEN 200 MILLES AVANT L’PROCHAIN PLEIN MONTÉ JUSQU’À TOUNDRA POUR VOIR SI T’ÉTAIS LÀ Les aurores boréales J’vois ton corps en rafale J’peux pas r’garder le ciel Le vert me rappelle tes yeux La neige blanche et bleue Ton visage lumineux Tout me ramène à toi Tout me ramène à toi J’AI ROULÉ AU NORD DE RIEN 200 MILLES AVANT L’PROCHAIN PLEIN MONTÉ JUSQU’À TOUNDRA J’AI ROULÉ AU NORD DE RIEN 200 MILLES AVANT L’PROCHAIN PLEIN MONTÉ JUSQU’À TOUNDRA POUR VOIR SI T’ÉTAIS LÀ, POUR VOIR SI T’ÉTAIS LÀ POUR VOIR SI T’ÉTAIS LÀ, POUR VOIR SI T’ÉTAIS LÀ

credits

released May 8, 2019

Paroles et Musiques : Sergio Ouellet
Réalisation et Arrangements : Ben « Shampouing » Villeneuve
*sauf André DD Lavergne et Ben « Shampouing » pour « Trop longtemps »*
Conseils Littéraires et Poétiques : « Tire le coyote »
Voix, Guitares Acoustiques et choeurs : Sergio Ouellet
Guitares Électriques, B-3, piano, claviers et choeurs: « Shampouing »
*sauf Sergio Ouellet guitares électriques sur « Au nord de rien »*
Batterie : Olivier Beaulieu
Basse : Cédric « kid » Martel
Pédal Steel sur « Village Fantôme »: Dimitri Lebel-Alexandre
Dobro sur « Trop longtemps » : André DD Lavergne
Featuring sur « Mes Démons »: Jordane Labrie
Photos : Danick Lizotte
Portrait cowboy : Rosalie Gamache
Graphiste : Gabriel Pelletier
Enregistré au « Les studios Shampouing »
*sauf pour « Au nord de rien » enregistré au Pantoum*

license

all rights reserved

tags

about

Sergio Ouellet Québec City, Québec

SERGIO est un faiseur de ponts.

Avec ses mots, il construit des liens entre le fleuve de la vie, les rives des émotions et la terre des hommes.

Lorsque nous choisissons d’emprunter les passerelles mélodiques de son « Folk anecdotique du quotidien » pour venir à sa rencontre, nous y découvrons la nature humaine sous toutes ses formes ...
... more

contact / help

Contact Sergio Ouellet

Streaming and
Download help

Report this album or account

If you like Sergio Ouellet, you may also like: